La relation : un outil de découverte de soi



La relation est un outil de découverte de soi, car ce qui nous confronte à l'autre est ce qui demande à être guéri en nous. A condition qu'un cadre de sécurité, de non-jugement et de bienveillance soit posé, dans une forme de communication non violente, l'autre nous renvoie des choses qui aident à mieux se connaître. Dans la psychothérapie relationnelle on utilise donc la relation comme socle de la thérapie. Relation au couple ou au groupe lorsque c'est la configuration de la thérapie, relations vécues dans le travail ou la famille pour les thérapies individuelles. Dans chaque histoire de vie, dans chaque petite enfance, un système de défense de la personnalité s'est construit, qui se rejoue dans toutes nos relations. Même dans un milieu familial favorable et aimant, selon la place occupée dans la fratrie, la relation à l'autre nous affecte et nous blesse à un moment ou un autre de l'enfance, ce qui nourrit une peur de la relation. A partir de cette peur, on a mis en place un système de défense qui reste ensuite à l'oeuvre de manière inconsciente. La question que pose d'abord la thérapie est : quand j'ai peur de l'autre, comment est-ce que je me défends ? Le voir permet de sortir du premier degré de son système, de pouvoir dire à l'autre "je me sens ainsi". Au fil de la thérapie, des moments de conscientisation arrivent, chacun accepte d'observer ses peurs profondes, parfois archaïques, lève ses propres blocages, accueille son histoire... et s'accepte mieux, première condition pour mieux accepter l'autre... On a tous au coeur un idéal d'amour, même s'il a été vécu très fugitivement : la connexion pure à cette émotion positive existe en nous, et il va s'agir d'y retourner, de renouer avec elle pour en faire une nouvelle habitude. Au fil de la thérapie, les personnes rapportent qu'elles deviennent plus douces avec elles-mêmes, s'acceptent mieux et acceptent mieux la différence de l'autre, son monde, son univers. Lorsqu'on ose regarder son son monde intérieur puis le partager avec les autres, on développe une intimité plus profonde, plus aimante, plus sécurisante.


Extrait de l'article rédigé par Meline Engerbeau, fondatrice de Holom. Poursuivre la lecture : https://www.holom.fr/praticiens/409-psychopraticien-relationnel-therapies-de-couple-et-individuelles-bordeaux-jean-pierre-brossard

À l'Affiche
Posts à venir
Tenez-vous à jour...
Posts Récents
Recherche par Tags
Suivez-Nous
  • Facebook Classic
  • Twitter Classic
  • Google Classic